Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'AMTPC
  • : En 1983, l'AMTPC a créé le Musée du Textile et du Peigne en Corne à Lavelanet (09300). Ses membres ont récolté et restauré des machines des industries locales mais aussi sauvegardé la mémoire des Travailleurs du Pays d'Olmes. Ce Bénévolat s'est concrétisé par de nombreuses expositions et animations diverses.
  • Contact

Recherche

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 22:39

Cela va faire trente ans, à quelques mois près. Voyant que le matériel de production se modernisait au dépens des vieilles machines qui ont fait la fortune de la région, Raoul Pigeon prend conscience de la valeur patrimoniale de ce matériel voué à la masse des ferrailleurs.

 Metiers_casse.jpg

À l'invite de Jean-Michel Caux (alors Maire de Lavelanet) et de René Delpech (Conseiller municipal) il rassemble autour de lui une équipe qu'il motivera pour donner une autre destination que la ferraille à tous ces métiers à tisser, toutes ces cardes, bobineuses et autres outils devenus obsolètes. Une association est créée (l'AMTPC) et un petit dépôt est mis à sa disposition dans l'ancienne usine Couquet, rendue célèbre par la fabrication de la moquette Montségur qui équipa le navire transatlantique "FRANCE".  Chaque samedi, les premiers Membres de l'AMTPC se retrouvent dans ce local pour y entreposer et nettoyer les premières machines sauvegardées de la casse. 

En mai 1983, dans la salle Avelana, ils seront en mesure de montrer aux Habitants du Pays d'Olmes leur première exposition, accompagnant un diaporama et une conférence de Raoul Pigeon. Une seconde exposition suivra dans les locaux de l'usine "Emile Roudière", en préfigutation du projet de CCSTI (Centre de Culture Scientifique et Technique Industriel) soutenu par la région Midi-Pyrénées. Le local "Couquet" devenant trop étroit, la Municipalité négocie avec la famille Dumons l'achat de bâtiments au 65, rue Jean Jaurès et y installe l'Association. Les Bénévoles de l'AMTPC ont sacrifié, dès lors, beaucoup d’heures et effectué un travail colossal. Ils ont démonté, transporté, nettoyé, remis en état une collection fabuleuse. Parallèlement, ils sauvegardent la mémoire ouvrière du Pays d'olmes, récupèrent les archives de quelques usines et commencent à animer le Pays d'Olmes (participation aux foires, organisation de la Marche du Tisserand, ....)

Une première salle est alors installée dans ce nouveau bâtiment industriel.

 

entree.gif

 

Salle dédié en mai 1999 à l'un de nos Membres Fondateurs : Laurent Koess, au cours d'une cérémonie émouvante à laquelle étaient conviées toutes les personnalités du Pays d'Olmes.

 

Une plaque en fonte émaillée a été inaugurée à cette occasion. Nous n'en avons plus trace depuis la rénovation de l'entrée du musée, si ce n'est que par cette photo et cette invitation.

 

Plaque_LK1.jpg

 

Plaque_LK2.jpg

Souhaitons qu'elle reprenne sa place.

 


Partager cet article
Repost0

commentaires